Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

févr. 19, 2008

En deux bandes (deux fois)

1929160949.jpg Voici un bel exemple de doubles piropos indirects :

La semaine dernière je suis allé après le travail avec une partenaire au stage de milonga traspie de Matias

Quelques jours après je tombe sur un de mes collègues qui me dit : "Je t'ai vu danser le tango du côté d'Oberkampf, en costard avec une super nana".

Permier piropo : je profite de l'occasion pour complimenter ma partenaire (super nana) en lui faisant part de sa remarque dans un petit mail.

Il faut savoir que le soir du cours nous étions allé ensuite danser à la milonga du rétro, où j'avais eu l'occasion de danser pour la première fois avec une de ses amies que nous appellerons Mlle A.

Le contre-piropo ne s'est pas fait attendre puisque super nana m'a envoyé le sms suivant : "ascenseur : Mlle A. m'a dit hier: qu's qu'il danse bien ton copain en costard !"    

Pas mal comme trajectoire ;-)

Je me demande quand même s'il a pas un effet costard ?

juil. 26, 2007

Piropos d'Ete

En ce moment je me mets aux piropos, après tout les compliments même éhontés n'ont jamais fait de mal à personne...

J'en fais toujours plus ou moins mais là je les travaille un peu. Voici quelques extraits de ma production festivalière :

Très simple : "Muy Bien, que bueno...", l'idée est d'interjeter en espagnol ce qui augmente la légitimité du compliment.

Simple : "Ça y est, j'ai trouvé comment tu danses; danser avec toi c'est comme danser avec un nuage !"

Plus élaboré : "Elle : Tu t'en vas ?" "Moi : Oui après avoir danser avec toi il ne peut plus rien m'arriver de mieux ce soir" (je sais celui là je le ressert, on me l'avait déjà fait ;-)

Très travaillé (il s'agissait d'une russe avec une robe motif panthère) : "Tu sais, tu danses comme un bébé tigre. c'est un peu comme un chaton c'est doux, c'est chaud et c'est agréable a caresser, mais de temps en tant il se souvient que c'est un fauve et ça devient sauvage ..."

 On verra si je suis meilleur en automne :-)