Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mai 27, 2011

Keep growing ?

boulier.jpgCes derniers temps j'ai eu l'impression que le nombre de milongas/pratiques sur Paris avait réellement augmenté.

Coup de chance, j'ai gardé par devers moi le fichier de configuration de mon explorateur de milongas qui date de 2006.

Et voici les chiffres en comparant avec http://tango-argentin.fr/ :

jour/nb milongas   2006 2011
Lundi 2 6
Mardi 5 6
Mercredi 4 4
Jeudi 4 5
Vendredi 4 9
Samedi 9 10
Dimanche 9 9

Sachant qu'en 2006 on avait Le Latina presque tous les soirs alors qu'aujourdhui il n'y a plus de milonga ouverte toute la semaine.

Il y a donc bien au moins 10 milongas de plus sur Paris.

Je me demande si le nombre de danseurs a augmenté pour autant ?

PS : Non je ne suis pas un maniaque des chiffres !

oct. 14, 2009

Pourquoi le tango nouveau...

Ça y est ! tour_de_poitrine.jpg

Et oui, enfin une théorie plausible sur ce sujet crucial : "Pourquoi le Tango Nuevo alors qu'on avait le Tango Milonguero ?".

Et Dieu sait si j'en ai vu des sites, des blogs, des conférences et des cours pour essayer de comprendre, même au Temps du tango ils n'avaient pas la réponse.

La découverte est d'une telle importance que j'ai du mal à me retenir de faire une communication à l'Académie des Sciences voire à l'UNESCO.

En fait l'auteur de cette nouvelle et révolutionnaire approche est une danseuse de Milonga Florida qui m'a déclaré lors d'une cortina : "Moi, je préfère le milonguero, le Tango Nuevo c'est pour celles qui n'ont pas de poitrine".

Ça se tient, non ;-)

P.S. : Le seul truc qui m'embête c'est que je n'arrive pas à éclairer le rôle de l'homme dans tout ça...

 

nov. 04, 2008

Bande de faignéants !

vivoenotrosaires.jpgHier soir je suis allé à la première parisienne d'Otros Aires au Cabaret Sauvage.

Ca m'a rappelé une milonga à la Viruta, il a deux ans où ils avaient joué, c'était bien cool.

Comme il y a un petit moment que je n'étais sorti le plaisir musical s'est combiné à celui de retrouver des amies et partenaires. Comme dirait l'autre, ça fait du bien une "petite" milonga !

Concernant Otros Aires, c'est quand même une grosse bande de flemmards.
Ils viennent de sortir un nouveau disque qui est une version live des précédents albums... C'est pas faire du neuf avec du vieux ça ?

Il y a au moins deux ans qu'Otros Aires 2 est sorti, j'espérais un peu de nouveauté dans le tango nuevo, non ?

Ceci dit, ils ont quand même joué une ou deux nouvelles compositions durant la milonga, rien n'est perdu...

Le bon côté des choses c'est qu'au moins je connaissais presque tous les morceaux qu'ils ont joués, donc pas surpris mais pas déçu non plus ;-)

juin 11, 2008

Buenos Aires 4 mais demi-milonga

rosefanee.jpgEn général je suis plutôt bon public et tolérant mais là ça mérite un petit coup de gueule.

Sans tomber dans la complaisance je n'étale pas sur ce blog mes critiques les plus acerbes sur les spectacles, milongas, artistes et professeurs.   

D'une part parce qu'en France le tango est largement porté par des amateurs et bénévoles et que les professionnels ont déjà fort à faire pour en vivre. Donc s'ils sont vraiment mauvais ça dure rarement longtemps et après tout les goûts et les couleurs...

Sauf que là je suis pas content !

Chaque année ou presque je vais à une des milongas festival de tango (Buenos Aires 4) organisé au Théâtre National de Chaillot.

C'est l'occasion de danser dans un cadre hors du commun avec la tour Eiffel qui scintille à travers les fenêtres du foyer, avec un smoking et de la gomina on pourrait se prendre pour Rudolf Valentino.

D'après mon expérience si la vue est exceptionnelle les milongas le sont rarement, je pense que ça vient du cadre beau mais trop froid et trop grand pour permettre une véritable intimité dans la danse.

Le tarif à 16 euros est au-dessus des milongas classiques mais il y a une démo et un orchestre ce qui ramène le prix à un montant honnête. 

Tout se passait normalement, l'orchestre, El Despues pour ne pas le nommer, est venu jouer une première tanda puis s'est interrompu en promettant de revenir pour une deuxième série...

Sauf qu'ils ne sont jamais revenus jouer !

Ils sont juste revenus chercher leur affaires pour partir...

C'est la première fois que je vois ça avec un orchestre et dans le contexte professionnalisé de ce festival je trouve ça particulièrement choquant

C'est un véritable manque de respect pour le publicsachant que le public de son côté les avaient respectés et applaudis; on était très loin de la pluie de bouteille des Blues Brothers.

De plus quand on paye pour un orchestre l'usage veut qu'il joue un peu plus qu'une tanda. En ce qui me concerne je ne pense pas en avoir eu pour mon argent...

Une chose est claire je ne remettrai plus les pieds dans ce festival ni à aucun concert de cet orchestre.

sept. 30, 2007

Dernier tango au Latina

Qui a dit que les choses ne bougeaient pas dans le tango ?

Hier soir, un peu par hasard j'ai été à la dernière soirée du Latina. Après vingt ans d'existence la milonga va fermer ou plutôt se déplacer vers un nouveau lieu rue Quicampoix.

Qui aurait dit qu'un tel pilier des nuits parisiennes allait s'arrêter comme ça ?

Avec le contexte cinéma, ça fait un peu penser à la dernière séance d'Eddy Mitchell. 

Le rideau se baisse sur 20 ans de tango parisien... Je pense pas qu'il y ait un seul tanguero parisien qui n'y soit pas allé au moins une fois. 

Ça fait un paquet de tandas, de rencontres, de baisers... J'imagine même que quelques histoire d'amour ont du commencer là et quelques autres y finir...

Show must go on... Adieu donc à l'ancien Latina et bonne chance au nouveau !