Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

juin 24, 2009

Tango et Kamasutra

Petite conversation avec une danseuse à Milonga Florida en regardant certains danseurs en pleine gymnastique intensive.kamasutra.jpg

"Le tango c'est comme le sexe : tant que tu ne sais pas comment une fille fonctionne tu ne lui fais pas tout le kamasutra."

Ca se tient.

Quoiqu'il en soit quand un fille parle de sexe tango, moi je l'écoute :-)

En même temps ça questionne un peu les deux pratiques...

 

juin 08, 2009

Haut les mains !

maindos.jpgJe ne sais pas ce qui ce passe sur Paris mais en ce moment les femmes adoptent de plus en plus un enlacement avec la main de le dos (comme sur cette photo), et je ne sais pas pourquoi mais en particulier au Colectivo (très bonne milonga au demeurant).

C'est peut être un effet de mode venu de Buenos Aires mais je soupçonne plutôt un(e) prof d'enseigner cette posture.

En tout cas si c'est un(e) prof il faut arrêter tout de suite ou alors apprendre aux élèves à le faire bien.

Entendons nous bien, j'ai déjà dansé avec des danseuses qui ont ce type d'enlacement, je pense à Mlle M. de Buenos Aires, et c'était parfait.

C'est bien adapté à de grandes danseuses en enlacement milonguero; le bras passe sur les épaules et se déploie sur le côté du dos avec une posture qui ne pèse pas sur l'homme, ni n'appuie dans le dos. En maintenant une connection à la fois profonde mais légère.

Malheureusement là c'est pas du tout ça. Ce que j'expérimente souvent c'est des danseuses pas particulièrement grandes dans l'absolu ni par rapport à moi. Donc leur bras ne passe pas au niveau des épaules mais au niveau du biceps et le pire c'est qu'elle viennent chercher le contact en pressant fort sur la colonne au milieu du dos et au creux des reins. Et elle basent visiblement leur équilibre ou leur perception du guidage sur cette pression dans le dos (c'est pour ça que je pense qu'il y a un enseignant derrière).

Franchement c'est atroce, on ne sent plus que la main sur la colonne, et en plus dès qu'on bouge ou qu'on tourne on a l'impression qu'elles vous tordent  la colonne dans tous les sens en général avec une pression qui remonte; ça fait mal...

En plus ça vient bloquer tout la liberté sur le côté droit, on a le bras et le dos complètement cadrés de ce côté là, c'est catastrophique.

Je sais que certains danseurs portègnes pas très organiques appliquent cette technique de guidage dans l'autre sens mais tous les retours que j'ai eus c'est que c'est très désagréable et pour cause.

Mesdames, par pitié arrêtez cette posture quand elle est hors de propos ou alors faites la bien.

mars 11, 2009

La banane ;-)

banane.jpgEn fait, cette note pourrait aussi s'intituler "Comment faire sourire 20 femmes en même temps à coup sûr ?"...

Outre le fait qu'il faut au moins réunir 20 femmes à la fois, c'est sûr que si on n'est pas Frank Dubosc ce n'est pas si simple.

Pablo Tegli a trouvé la solution.

Dimanche dernier je suis allé à son stage organisé par Mephisto Tango. Comme je suis arrivé en avance pour le second cours cela m'a permis d'assister à la fin du premier qui portait sur la connexion, les postures et les dissociations.

A la fin, un des exercices consistait pour les hommes à guider des tours en explorant la limite de leur dissociation.

Pablo a ensuite demandé aux femmes de prendre la place des hommes et de guider le même mouvement... Et là, le changement a été impressionnant. Toutes les femmes sans exception se sont mises à sourire franchement.

C'était vraiment frappant. Non pas qu'elles aient eu l'air particulièrement mécontentes auparavant mais à partir du moment où elles se sont mises à guider les hommes la salle entière s'est mise à sourire.

Amis milongueros, si votre partenaire vous fait la gueule, vous savez quoi faire maintenant !

janv. 11, 2009

Gla gla !

Comme beaucoup de milongueros, je commence rarement à danser immédiatemment après être arrivé à la milonga. chauferette.jpg

Il me faut un minimum d'échauffement mental : se mettre dans la musique, regarder le bal...

En ce moment c'est un peu plus long puisqu'il faut que j'attende que mes mains reviennent à une température supportable pour les danseuses ;-)

Si ça continue on va danser en moufles...

déc. 22, 2008

Dilemme milonguero

decision.jpgEn sortant de la milonga de la mairie du 19ème (merci à Casa del Tango) je suis allé dîner pas très loin de la mairie.
Cela qui m'a donné l'occasion d'entendre quelques conversations de milongueros venus eux aussi se restaurer après le bal.

En particulier, il y avait un groupe qui stigmatisait l'absence du respect de la ligne de bal. Effectivement la milonga était plutôt remplie (on va dire 2 fois moins que Nino Bien un jeudi soir) et il y a eu quelques tandas où la conjonction de la foule et du tango nuevo a donné lieu à un certain relâchement...

Je n'avais pas dansé ces tandas mais je crois bien avoir vu passé certains de ceux qui faisait ces remarques. Ils respectaient parfaitement leur position en bord de piste mais par contre ils dansaient exactement de la même façon quelque soit la musique.   

D'où le dilemme quasi Cornélien : "Faut-il mieux respecter la ligne du bal ou la musicalité ?"

Décisions, décisions...