Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mai 02, 2011

Pocas Polabras

buenos airesComme dit le poète :
"... Pocas palabras vieja amiga
Pocas palabras es mejor..."

Je ne sais pas ce qu'il y a de pire : un prof qui s'écoute parler ou un élève qui s'écoute poser des questions dont il a déjà les réponses ?

Quand on cumule les deux, et ca arrive souvent à Buenos Aires, qu'est-ce qu'on peut perdre comme temps !

Les commentaires sont fermés.