Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sept. 14, 2010

Looking for trouble

Cette note aurait aussi pu s'intituler "Le tango et le GPS" (je sais, en ce moment c'est pas facile de suivre mes raisonnements élucubrations).

GPS.jpgJe m'explique :
Je serais enclin à penser que le GPS est une des inventions qui a fait beaucoup pour la paix des ménages...

En effet son utilisation limite beaucoup les raisons de se disputer en voiture et de se disputer tout court; le guidage en voiture par un partenaire de sexe opposé étant une source fascinante d'incompréhension et de conflit.

Alors qu'en est-il du guidage en tango...?

Et bien, par moment je suis enclin à penser que certains couples ont remplacé leur problème de carte Michelin par des cours de tango : "A droite, c'est à droite, je te dis", "Mais il a dit qui fallait tourner avant la saccada", "Et voilà ! On a encore raté le changement de direction", etc...

Pour un peu il manquerait plus que les gosses qui se chamaillent à l'arrière ;-)

sept. 10, 2010

Des hommes et des dieux

Hier soir je suis allé voir ce film.lonsdale.jpg

Bon, a priori pas facile d'imaginer un lien avec le tango, la vie monastique ça manque quand même un peu de femmes ;-)

Cependant il y a une scène, très fugitive, que j'ai ressenti comme un exemple de marche parfaite...

Vers la fin du film, il y a une très belle scène de "cène", un des dernier repas des moines.

Frère Luc, le personnage joué par Michael Lonsdale, met une cassette du Lac des Cygnes puis apporte deux bouteilles de vin à la table des moines.

Ca ne dure que quelques secondes mais quand il s'avance vers les autres, il marche avec une densité, une présence, une énergie parfaite.

Je ne m'attendais pas à ressentir ça dans ce film, c'est vraiment surprenant pusiqu'antinomyque d'une situation de tango; le petit vieux avec un bonnet limite ridicule qui porte du vin sur le Lac des Cygnes...

Mais franchement, si je pouvais marcher une fois comme ça, je serais content.