Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

déc. 11, 2008

Como dos extraños

C'est un de mes tangos favoris à écouter. Un de ceux qui me rendent heureux d'avoir pris Espagnol en deuxième langue ;-)solitude.jpg

"Comme deux étrangers"
Il dépeint avec une acuité parfaite ce moment où le vide de la rupture nous a poussé à revoir l'autre, et qu'on constate que le torrent s'est finalement arrêté et qu'on n'est plus que deux étrangers.

Il fait partie de ces tangos qui sont comme de parfaits instantanés d'un moment de vie amoureuse.

Et le souvenir de l'intensité même douloureuse de ce moment nous fait presque sentir coupable, un peu comme quand on tombe sur la photo d'un souvenir oublié...

"Comme deux étrangers"
J'ai bien cherché mais je n'ai pas trouvé de tango pour décrire cet autre moment pourtant si propre au tango :
Celui où au cours d'une danse ou de plusieurs, on a eu l'impression que quelque chose se nouait avec une partenaire. Et lorsque qu'on voudrait aller vers l'autre, l'illusion et la magie de la danse se dissipe et on constate aussi que finalement on n'était que deux étrangers...

 

Les commentaires sont fermés.