Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

nov. 28, 2007

Adoptez un prof !

Il y a quelques années, étant à la recherche de bons profs et je me rappelle avoir parcouru pas mal de cv parisiens et argentins sur internet.

A l'époque, la plupart des danseurs et des profs se réclamaient de l'enseignement d'autres professeurs prestigieux. En général il y avait des listes assez longues de nom du genre "il/elle a étudié avec le célèbre X, le fameux Y et Z...". Chacun voulant prouver son sérieux et ses références.

4b5fdc57126630a579053cd38a3ee63d.jpgJe m'étais amusé à remonter les graphes de professeurs en professeurs et j'étais arriver à la conclusion quasi mathématique qu'en ce qui concernait la scène parisienne Chicho Marianno Frumboli en était la racine.

Théorie qu'il avait en quelque sorte confirmée dans sa récente "conférence", en disant qu'à un moment donné, il avait eu dans ses cours ou ses stages tous les danseurs et professeurs se réclamant du Tango Nuevo...

Il y a quelques jours, j'ai eu envie de refaire l'exercice pour écrire un article sur ce thème (je suis dans une période modélisation)... et là surprise !

A mon grand étonnement, beaucoup de CV qui, il y a trois ou quatre ans mentionnaient une liste de professeurs, n'y font plus du tout référence.

Je ne vais pas donner de noms ni généraliser outre mesure, mais c'est le cas de pas mal de profs qui ont maintenant pignon sur rue à Paris et Buenos Aires. Essayez par vous même vous verrez. 

Pour beaucoup d'entre eux, la filiation est occultée au profit de la recherche acharnée, personnelle et solitaire avec des phases du genre "Grâce à sa recherche originale, son exploration du tango..."
Force est de constater qu'en gravissant l'échelle de la renommée, ils sont devenus en quelque sorte orphelins...

Bon, les gars, si vous n'arrivez plus à citer vos maîtres, je vais faire un geste : Je pense qu'avec tous les cours et les festivals que j'ai fait, j'ai du être à un moment donné votre élève. Alors allez-y vous pouvez me citer "il/elle a enseigné même à Patadura". 

En fait, quand on y pense, quand on est une feuille de tous les arbres si on retourne les arbres est-ce qu'on n'en devient pas la racine...?

Je sais ça fait peur.

Les commentaires sont fermés.