Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

févr. 10, 2007

Une frite, une fois !

A Buenos Aires, il n'y a presque aucune milonga ni pratique ou l'on ne serve pas a manger.

Et les portegnes, franchement ils y mangent. C'est plutot du robuste avec de bonnes odeurs de barbecue (parilla) ou de friture pour les milanesitas et autres empanadas.

C'est assez bizarre mais on finit par trouver normal de danser dans une odeur de frites (apres tout la friture dans les guinguettes c'est pas nouveau).

Parfois c'est un peu decale comme hier soir a La Catedral : ambiance super branche-underground, musique a l'avenant, tous les papes du tango nouveau sont la, les filles sont plus belles et elegantes les unes que les autres et ca sent ... la frite !

Un des trucs interessant dans le tango c'est qu'on va danser avec son parfum et qu'on rentre se coucher avec celui d'une autre, ben la je suis rentre avec Mlle Lessieur

Commentaires

mais quel tombeur faites-vous cher ami!!!!
Tu restes combien de temps à buenos Aires????

Sinon, j avais deux blogs tu sais...j'en ai conservé un pour sauvegarder mes notes, mais , il est sous -mot de passe et je n'écris rien dessus... Mais je t'avoue être trés surprise ( et touchée ) par ta requete...car je suis toujours surprise qu'on veuille lire le blog d'une illetrée ( mais merci, mon cher!).

En tout cas j'espere que tu passes d'agreables moments là-bas et je te souhaite que de belles choses ( en imaginant que tu apprecies l'huile vegetale).

Besos y hasta manana!

Écrit par : miss chatterbox | févr. 12, 2007

@Misschatterbox : trop modeste ma chere ;-) je reste seulement deux semaines a Baires mais j'en profite a fond, comme tu peux le lire.
Te mando un abrazo fuerte !

Écrit par : patadura | févr. 16, 2007

Les commentaires sont fermés.