Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sept. 28, 2006

Debout les morts !

Extrait d’un cours avec Victoria Vieyra (au passage c’est une de mes danseuses et prof préférée pour son enthousiasme et son énergie). 

Il y avait un élève qui avait pas mal de problème pour dissocier son guidage de ses propres mouvements (e.g. faire un contre temps et guider un temps plein) :

L’élève : « Donc pendant que je fais mes mouvements la danseuse elle reste inerte »

Victoria : « Inerte…? !»

L’élève : « Ben oui, c’est une expression elle bouge pas… »

Victoria avec une énergie toute argentine : « Il faut faire attention avec les mots, c’est parce qu’on reste immobile qu’on est morte ! Bien au contraire nous les femmes ont doit utiliser ces moments de pause pour être immobile mais présente avec grâce, avec vie ! On est immobile mais pas inerte, pas morte !! »

Victoria enchaîne par une démonstration plus que convaincante de la présence que peut avoir une danseuse même immobile. 

Y a vraiment des trucs en tango qui passent pas par les mots et moi j’aime de plus en plus les argentines, côté énergie elles sont incroyables. 

En même temps faut pas les énerver… Faut faire attention avec les mots !

sept. 19, 2006

Trop mignonne !

Samedi soir, au Latina, une danseuse m’a fait un très joli compliment après une belle série de tandas : « Maintenant je vais rentrer, comme ça je n’aurais pas à danser avec quelqu’un d’autre après toi ».

On aurait été à Buenos Aires j’aurais pris ça pour un piropo, mais dans le contexte parisien je l’ai apprécié comme un beau compliment.

Et moi aussi, je suis rentré pour être sûr de terminer la soirée sur rien de décevant après cette belle expérience.